6 critères fondamentaux pour choisir votre solution Industrie 4.0

#SolutionIoT #POC #Pilote #Usinedufutur...

 L’industrie 4.0 ou l’industrie du futur s’impose comme un sujet majeur dans les sites industriels et les usines. Du fait de son caractère innovant et devant une multitude d’offres, les industriels ont du mal à identifier, à choisir la bonne technologie et peinent à imaginer son déploiement.

Internet des objets (IoT), maintenance connectée ou prédictive, big data, capteurs intelligents, les offres et les technologies autour de l’industrie du futur foisonnent. La nouvelle France industrielle, l’action lancée par l’Etat français, a accéléré les choses. Les industriels testent à coup de POC* (Proof Of Concept) toutes les technologies et se rendent compte que certaines voire plusieurs d’entre elles ne sont pas applicables dans une situation réelle.

Plusieurs raisons à cela : technologie trop futuriste, non adaptable à grande échelle, incompatible avec les lourds systèmes d’information internes, compliquée à utiliser pour les opérateurs terrains, ou encore trop chère.

Afin de faciliter vos choix en matière de solution d’industrie du futur, découvrez dans cet article, les 6 critères fondamentaux à prendre en compte dans votre réflexion.

#1 La performance apportée

Le but principal de l’industrie du futur est d’optimiser la performance d’une usine ou d’un site industriel en utilisant des méthodes de Lean Manufacturing. Parfois traduit par « production au plus juste », le lean manufacturing désigne une organisation industrielle de la production permettant de produire mieux, plus rapidement et à moindre coût.
La technologie en elle-même ne doit pas être un critère déterminant.

Avant de choisir une technologie, vous devez analyser en détail quels sont les critères que vous voulez optimiser et déterminer ainsi vos KPI (Key Performance Indicator) opérationnels.
Certains sont plutôt quantifiables comme le temps de manutention, le rythme ou la qualité de production. D’autres moins, comme  développer la formation au sein du site, favoriser l’embauche des jeunes, donner une image innovante auprès des clients ou capitaliser sur la connaissance et la partager avec les nouveaux arrivants. 

Prenons comme exemple l’un de nos clients qui souhaitait optimiser le temps d’intervention de ses techniciens et sécuriser ses opérations de maintenance: avec nos partenaires, nous l’avons accompagné dans cette démarche afin de définir ses besoins et ses KPI (durée d’immobilisation, taux de disponibilité de la machine, taux de rentabilité des équipements, taux d’accident, temps d’intervention, taux de conformité réglementaire). C’est aussi notre rôle en tant qu’éditeur de solution IoT d’intervenir à ces étapes cruciales du processus d’identification.
Aujourd’hui, notre client gagne plus de 30 minutes par jour et par agent et peut ainsi optimiser sa productivité en sécurité.

Demandez-vous quel impact ce gain de temps peut avoir sur votre production, vos coûts ou sur votre qualité pour vous projeter et faciliter ainsi votre processus de décision.

 

#2 La relation bénéfices/coûts

Une fois que vous avez déterminé vos indicateurs de performance, penchez-vous sur le coût de mise en place de la solution.

Certaines solutions de l’industrie 4.0 peuvent sembler coûteuses au premier abord et d’autres très abordables.
L’analyse coût/ bénéfices doit être faite en fonction des enjeux et de la maturité du projet.
Si certains indicateurs que vous avez définis en amont vous semblent primordiaux, demandez-vous quel effort financier seriez-vous capable de fournir afin d’atteindre votre objectif KPI.

Avec un de nos clients, nous avons estimé que notre solution lui faisait gagner environ 90.000 € par an sur ses coûts d’exploitations. Dans ce cas-là, il est plus facile d’envisager un investissement en proportion de ce gain.
Veillez toutefois à ne pas négliger les coûts cachés comme le temps consacré par vos équipes à la réussite du projet ou encore la formation/communication de ce nouveau mode opératoire.

 

#3 Le facteur humain

Il existe aujourd’hui sur le marché des technologies très efficaces qui peuvent vous aider à améliorer votre performance industrielle rapidement avec une prise en main facile.

Cependant, pour que cette technologie soit adoptée, il faut qu’elle soit utilisée. Son taux d’adoption et d’utilisation doivent être des variables importantes à intégrer dès le début du projet.
L’ensemble des acteurs opérationnels et stratégiques du projet doivent l’utiliser au quotidien pour pouvoir effectuer une analyse parlante, former les équipes, communiquer autour de la mise en place du projet.
Une solution qui n’est pas intuitive pour les utilisateurs ou qui a un temps d’apprentissage trop long a peu de chances d’être adoptée.

N’hésitez pas à la faire tester par votre personnel. Qu’en pensent-ils ? Comment se projettent-ils ? Ces retours utilisateurs positifs comme négatifs, permettront au comité de pilotage du projet de trouver des solutions pour répondre à ces problématiques.

Plus les retours arrivent tôt dans le projet et plus le taux d’adoption sera élevé car les équipes terrain se sentiront impliquées.

 

#4 L’intégration avec vos systèmes d’information

L’arrivée du cloud a révolutionné le stockage des données. L’ouverture sur d’autres systèmes est devenue primordiale. Aujourd’hui, aucun logiciel ne peut répondre à toutes les problématiques d’une entreprise à la fois. Dans ce cadre là, l’ouverture des données et la collaboration entre applications métier s’imposent mais la sécurité reste une priorité.

La plupart des informations peuvent être stockées dans vos systèmes d’information: la solution doit donc pouvoir s’intégrer avec eux mais aussi avec d’autres systèmes. Certains préféreront déléguer toute la gestion du service et donc autoriserons l’hébergement de leurs données dans un cloud privé et sécurisé (voire géolocalisé). D’autres préféreront gérer eux mêmes le service et les données sur leur système local.

Prenons l’exemple des capteurs intelligents: il faut pouvoir profiter pleinement des données remontées, les mixer avec d’autres données récoltées par une autre solution (données fabricant, gestion énergétique du site, …) pour alimenter votre propre outil qui va les analyser. Si l’intégration n’est pas possible entre ces différents systèmes, la solution atteindra vite ses limites.

Nous vous conseillons de choisir une solution intégrable avec la vôtre via un système d’API (Application Programmable Interface) conforme à votre politique de sécurité.

#5 L’universalité de la solution

La solution doit être assez intuitive pour que toutes les générations se l’approprient. L’user experience est une variable non négligeable à prendre en compte dans votre étude car le prise en main de la solution et le taux d’adoption en dépendent comme nous l’évoquions précédemment.

Elle doit être évolutive et adaptable dans le temps. Quand on investit sur une technologie, on souhaite qu’elle dure le plus longtemps possible. Il est donc normal de se poser des questions sur ce qu’elle va devenir dans les 5 ou 10 prochaines années. Vous pouvez aussi vous projeter pour anticiper son adaptabilité avec les futures technologies.
Il faut donc penser à sa pérennité et son universalité en amont du projet.
En effet, les équipes opérationnelles doivent travailler main dans la main afin de partager la connaissance et les expertises métiers entre les jeunes générations et les générations plus séniorisées.

La solution technologique retenue doit s’inscrire dans un environnement transgénérationnel et répondre à des enjeux technologiques forts tout en garantissant l’investissement que vous allez faire et assurer la pérennité de votre projet.

#6 La capacité à être déployée

Les grandes entreprises qui testent des POC* (Proof of concept) sur un périmètre réduit ou sur un site ont pour intérêt de les déployer sur tous leurs sites. Les équipes innovation ou industrie du futur que l’on voit émerger de plus en plus doivent se questionner en amont sur la capacité de déploiement de la solution.

Dans quelle mesure, la solution peut être déployée sur les autres sites ? Quel est le temps que ça prendrait ? Quels sont les points bloquants ? Imaginez que vous avez des milliers de sites, est-il envisageable que tous les autres en bénéficient rapidement ?
Ces questions doivent être abordées en amont pour que vous puissiez vous projeter et envisager tous les scénarios possibles et réaliser un planning de déploiement sur les mois ou années à venir.

La scalabilité de la solution devient dans ce cas un sujet fondamental à considérer en amont de votre projet.

Nous espérons que cet article vous sera utile dans votre réflexion pour retenir une solution technologique Industrie 4.0 et concrétiser votre projet, POC ou Pilote.

Nous verrons dans un prochain article comment passer du POC au Déploiement : les différentes méthodes et quelques retours d’expérience qui vous permettront d’aborder le sujet Industrie du futur sereinement.

Manaf Marouane
Business Developper @ Ubleam
Ce sujet vous intéresse ?
Vous souhaitez aller plus loin ?
N’hésitez pas à nous contacter.